Festival L'imprudanse - Wo Man / Point Zero

Amala Dianor Compagnie | Chorégraphie Amala Dianor

avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique.
  • vendredi 01/04/2022 : 21h00
  • Durée : 1h00
 La page du spectacle
Achat en ligne
  • Le chorégraphe Amala Dianor est doublement présent à Théâtres en Dracénie avec le solo Wo Man et sa nouvelle création Point Zéro qui interroge les valeurs fondatrices du hip hop à travers les chemins parcourus par les danseurs et l’esthétique de chacun. Ou comment le hip hop est toujours une source de création et de transmission, l’endroit pour danser ensemble.

    Trois énergies du hip-hop se retrouvent à l’invitation d’Amala Dianor : le chorégraphe et ses complices Johanna Faye et Mathias Rassin, deux amis et danseurs de renom issus de la street dance. Ensemble ils rebroussent chemin jusqu’à leur première joute scénique au Festival Suresnes Cité Danse en 2012, mêlant souvenirs et instants présents. D’abord dans un long silence suspendu, puis sur la musique du compositeur et danseur Awir Léon aux accents planants. Trois états de corps, trois gestuelles, trois énergies juxtaposées qui dansent à l’unisson une forme chorégraphique commune : la fusion du hip-hop et de la street dance. Figures libres ou figures imposées, chacun creuse son sillon dans une apparente étanchéité car, progressivement, les points de contact se multiplient, les mouvements se conjuguent au pluriel, les regards s’échangent, les échappées belles finissent toujours par retrouver leur point d’accroche. Bref, son invitation est reçue cinq sur cinq : danser… comme au premier jour !

    Il y avait Man Rec, un solo écrit et dansé par Amala Dianor. Il y a désormais Wo Man imaginé pour le corps d’une femme : la jeune Nangaline Gomis. « Man » signifie « moi » en wolof, la langue nationale du Sénégal dont il est originaire, et Man Rec « moi seulement ». Wo Man est une version féminine de ce « moi » choral riche d’influences diverses et de racines plurielles.

    La presse en parle

    Comment introduire le chorégraphe Amala Dianor ? Par son parcours épatant entre hip-hop dès l’âge de 7 ans, et contemporain en tant que « premier hip-hopeur » à intégrer en 2000 l’école du Centre national de danse contemporaine d’Angers ? Par son style flexible, organique et savant ? Par son sourire et son rire qui jaillissent à chaque conversation ? Par sa franchise qui le fait dire sans effet de manche « qu’en tant que Noir, il pensait lutter toute sa vie contre sa couleur » ? Le Monde

    (...)Amala Dianor a réglé la guerre entre hip-hop et danse contemporaine. Il est le fils caché de ces deux esthétiques qu’il a « essayé de fusionner ». Une parenté qu’il assume pleinement. Au point de vouloir laisser derrière lui « une œuvre qui reste dans le temps ». « Comme Pina Bausch avec Le Sacre ou Maurice Béjart. » Plus que jamais, le quadra sait où il va. Ouest France

  • Distribution

    • Musique : Awir Léon
    • Lumières, Régie Générale : Nicolas Tallec
    • Direction Déléguée : Mélanie Roger
    • Régisseur de tournée : Lucie Jeannenot
    • Point Zéro
    • Création 2021
    • Pièce pour 3 danseurs/ses
    • Durée prévisionnelle : 45 min
    • Chorégraphie : Amala Dianor
    • Assistant artistique : Alexandre Galopin
    • Interprètes : Amala Dianor, Johanna Faye, Mathias Rassin
    • Wo-Man :
    • Création 2021
    • Pièce pour 1 danseuse
    • Durée prévisionnelle : 15 min
    • Chorégraphie : Amala Dianor
    • Interprète : Nangaline Gomis

    Mentions Obligatoires

    • Production :
      Cie Amala Dianor / Kaplan
      La compagnie Amala Dianor est conventionnée par l’ Etat - DRAC Pays de la Loire, la Région Pays de la Loire et soutenue par la Ville d’Angers. Elle bénéficie depuis 2020 du soutien de la Fondation BNP Paribas. Amala Dianor est artiste associé à la Maison de la danse de Lyon – Pôle européen de création et membre du Grand Ensemble des Quinconces-L’espal scène nationale du Mans.
    • Coproduction Wo-Man :
      Maison de la Danse / Pôle européen de création – DRAC Auvergne – Rhône-Alpes / Ministère de la Culture ; Théâtre de la Ville, Paris ; Les Quinconces-L’espal scène nationale du Mans ; Bonlieu Annecy scène nationale.
    • Coproduction Point Zéro :
      Théâtre de la Ville – Paris ; Maison de la Danse / Pôle européen de création – DRAC Auvergne – Rhône Alpes / Ministère de la Culture ; Bonlieu, scène nationale d’Annecy ; CNDC d’Angers dans le cadre des accueils studio ; Le Carroi, La Flèche. Subvention à la création Etat - DRAC Pays de la Loire ; Ville d’Angers.
      Résidence de création L’Avant-Seine, Théâtre de Colombes, CNDC d’Angers, Maison de la Danse de Lyon.
      Prêt de studio Théâtre Louis Aragon, Tremblay-en-France.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.